Page d'accueil

Vessie hyperactive

Obtenir le plus de bienfaits possibles de son traitement contre la vessie hyperactive

Si vous croyez avoir une vessie hyperactive et que vous avez pris la décision de consulter votre médecin pour connaître les options thérapeutiques qui s'offrent à vous, vous avez déjà franchi une première étape importante vers le soulagement de vos symptômes. Voici 3 conseils simples qui vous aideront à vous assurer que vous tirez le meilleur parti de votre traitement contre la vessie hyperactive :

1. Collaborez avec votre équipe soignante.

Vous êtes un membre important de votre équipe soignante !

Votre médecin peut vous aider à trouver un traitement qui vous convient. Il peut aussi répondre à toutes vos questions ou préoccupations au sujet de votre traitement, et, au besoin, vous adresser à d'autres professionnels de la santé, notamment des infirmières-conseils en incontinence et des pharmaciens.

Les infirmières-conseils en incontinence sont spécialement formées pour évaluer et prendre en charge les problèmes de contrôle de la vessie dont fait partie la vessie hyperactive. Votre infirmière-conseil en incontinence peut donc évaluer vos symptômes et vous proposer des exercices, des dispositifs et des changements de vos habitudes de vie qui vous aideront à composer avec ces symptômes. Elle peut aussi évaluer l'efficacité de ces traitements et déterminer si vous devriez être adressé à un spécialiste. Certains dispositifs médicaux sont remboursés par les régimes d'assurance maladie publics (gouvernementaux) ou privés. Renseignez-vous.

Le rôle de votre pharmacien est de vous informer sur votre médicament et son emploi. Il peut aussi vous renseigner au sujet du remboursement de votre médicament par les régimes d'assurance. Consultez la section sur le remboursement des traitements médicamenteux pour en savoir plus sur le sujet.

2. Renseignez-vous sur les effets de votre traitement.

Demandez à votre médecin, à votre infirmière et à votre pharmacien ce que vous pouvez attendre de votre traitement. Gardez à l'esprit les points suivants :

  • Les effets des traitements ne sont pas instantanés. Les experts s'entendent pour dire que, pour la plupart des médicaments contre la vessie hyperactive, il faut compter au moins deux à quatre semaines de traitement avant de savoir s'ils sont efficaces et plusieurs semaines avant qu'ils n'atteignent leur pleine efficacité. Lorsqu'ils sont pratiqués régulièrement, les exercices de Kegel produisent généralement des résultats notables au bout de 6 à 12 mois. Certaines personnes aux prises avec une vessie hyperactive ont adopté des stratégies d'adaptation qui sont tellement bien intégrées à leur mode de vie qu'elles ont du mal à les abandonner (par ex. limiter leurs activités ou leur consommation de liquides, ou encore porter des serviettes absorbantes). Si vous continuez d'avoir recours à ces stratégies lorsque vos symptômes auront diminué, vous ne remarquerez peut-être même pas que votre traitement est efficace. Demandez à votre médecin au bout de combien de temps vous pouvez vous attendre à noter une amélioration de vos symptômes.
     
  • Il est possible que vos symptômes ne disparaissent jamais complètement (il est impossible de « guérir » la vessie hyperactive), mais vous pouvez vous attendre à les voir diminuer de façon importante. Un traitement adéquat peut considérablement atténuer vos symptômes de vessie hyperactive et les rendre beaucoup moins incommodants. Pour vous aider à évaluer votre traitement, comparez les répercussions négatives d'un symptôme particulier sur votre vie au début du traitement à celles qu'il engendre au bout de plusieurs semaines de traitement. Servez-vous du Questionnaire sur la qualité de vie pour suivre l'évolution des répercussions de vos symptômes sur votre vie. Votre médecin vous recommandera peut-être aussi de tenir un journal des mictions où vous noterez le nombre quotidien de vos visites aux toilettes et les facteurs (liés aux habitudes de vie, par exemple) qui peuvent influencer vos progrès. Demandez-lui de vous indiquer le meilleur moyen de suivre l'évolution de vos symptômes.

3. Soyez fidèle à votre traitement!

Pour que les traitements contre la vessie hyperactive soient efficaces, il faut y être fidèle.

Ne cessez jamais de prendre un médicament, même si vous croyez qu'il n'est pas efficace, sans en avoir d'abord parlé à votre médecin. Si vous avez des questions sur votre traitement ou des préoccupations à cet égard, consultez votre médecin. Servez-vous du Guide pour la discussion avec le médecin pour vous y préparer.




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2017 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens