Page d'accueil

Ménopause

Hormones

Il existe plusieurs médicaments sur ordonnance pour traiter les bouffées de chaleur. Il est important de se souvenir que, bien que ces médicaments contribuent à atténuer les bouffées de chaleur, ils ne soulagent pas toujours les symptômes vaginaux. On estime en effet qu'environ 40 % des femmes prenant des doses adéquates d'œstrogène oral (en comprimés) présentent encore de la sécheresse vaginale. Il se peut donc que les femmes présentant des symptômes vaginaux avec des bouffées de chaleur aient besoin d'un traitement distinct pour ces symptômes. Pour en savoir plus, consultez la section « Au sujet des symptômes vaginaux ».

Les bouffées de chaleur sont liées à une diminution des taux d'œstrogène. La prise d'œstrogène en comprimés, en timbres ou sous forme de gel peut contribuer à soulager ce symptôme. Les produits suivants sont vendus au Canada :

  • œstrogène en comprimés : estradiol-17β (Estrace®), estropipate (Ogen®), œstrogènes conjugués (Premarin®, CES®, Congest®, produits génériques), œstrogènes estérifiés (Neo-Estrone®)
  • timbres d'œstrogène : estradiol-17β (Climara®, Estraderm®, Estradot®, Sandoz® estradiol dermique), hémihydrate estradiol (Oesclim®)
  • œstrogène en gel : estradiol-17β (Estrogel®)

L'œstrogène en comprimés ou en gel se prend quotidiennement. Vous pouvez les utiliser chaque jour, des jours 1 à 25 de chaque mois, ou des jours 1 à 21 pendant un cycle de 28 jours. Les timbres s'utilisent une ou deux fois par semaine. L'œstrogène peut affecter ou être affecté par certains médicaments contre le diabète, l'épilepsie, l'hypertension et les caillots sanguins.

Les femmes qui n'ont pas subi d'hystérectomie ont besoin de prendre un progestatif pendant leur traitement par l'œstrogène en comprimés, en timbres ou en gel pour se protéger contre l'hyperplasie ou le cancer de l'endomètre. Le progestatif s'administre sur une base continue (tous les jours) ou sur une base cyclique (pendant 10 à 14 jours de chaque mois). Les progestatifs sont vendus en formulation unique :

  • acétate de médroxyprogestérone (Provera®, produits génériques)
  • progestérone (Prometrium®)

Les progestatifs sont également offerts en association avec de l'œstrogène, par exemple :

  • timbres d'estradiol-17β et de noréthindrone (Estracomb®, Estalis®, Estalis-Sequi®)
  • comprimés d'éthinylestradiol et d'acétate de noréthindrone (femHRT®)
  • comprimés d'œstrogènes conjugués et d'acétate de médroxyprogestérone (Premplus®)

Les effets secondaires de l'œstrogène en timbres ou en comprimés peuvent comprendre des douleurs au sein, des nausées, des maux de tête, des ballonnements ou de l'irritation dans la région où le timbre a été appliqué (pour les timbres uniquement). Les effets secondaires des progestatifs peuvent comprendre des sautes d'humeur, des ballonnements et une sensibilité aux seins. Les femmes qui prennent de l'œstrogène doivent se soumettre à l'auto examen des seins (AES) chaque mois. Si vous ne savez pas bien comment effectuer l'AES, veuillez demander à votre médecin de vous le montrer.

Pour en savoir plus au sujet des risques et des bienfaits du traitement par l'œstrogène et un progestatif, ce que nous appelons également hormonothérapie (HT) ou hormonothérapie de remplacement (HTR), veuillez consulter la section « Envisagez vous l'hormonothérapie ? ».




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2017 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens