Page d'accueil

Incontinence urinaire

Publireportage

Les traitements comportementaux

Souvent, il suffit d'effectuer de simples modifications comportementales pour diminuer ou supprimer l'incontinence.

Une perte de poids

Un surplus de poids, et en particulier l'obésité, peut jouer un rôle dans l'incontinence, étant donné que la graisse excédentaire est susceptible de faire pression sur la vessie et les muscles qui l'entourent. Une petite perte de poids pourrait donner des résultats favorables.

Une consommation adéquate de liquides - moins de caféine

Il importe de boire avec modération étant donné qu'une trop grande quantité de liquide pourrait aggraver l'incontinence et vous faire uriner plus souvent. Il importe toutefois tout autant que votre consommation de liquides quotidienne soit suffisante pour assurer une hydratation convenable. Si vous n'ingérez pas assez de liquides, votre urine deviendra trop concentrée et serait susceptible d'irriter la vessie. Étant donné que la caféine a des propriétés diurétiques, vous pourriez aussi trouver utile de limiter votre consommation de boissons qui en contiennent.

Les exercices de Kegel

Les exercices de Kegel sont faciles, et peuvent se faire en position debout, assise ou couchée. Comme ils aident à renforcer le sphincter du col vésical, et les muscles du plancher pelvien, ils sont également désignés exercices du muscle du bassin ou exercices du plancher pelvien. Ils s'avèrent particulièrement utiles dans le traitement de l'incontinence urinaire à l'effort résultant d'un affaiblissement des muscles du bassin et de la vessie.

1re étape. Trouvez une position confortable et écartez vos genoux d'environ 25 cm (10 pouces).

2e étape. Resserrez ou contractez les muscles du bassin et du rectum comme si vous vouliez essayer d'arrêter une émission d'urine ou de selles. Ne rentrez pas le ventre ni les fesses.

3e étape. Contractez les muscles pour 5 à 10 secondes, puis relâchez-les pour 10 secondes.

4e étape. Répétez la 2e étape et la 3e étape 12 à 20 fois par séance, et prévoyez 3 séances à 5 séances par jour.

N'oubliez pas de respirer normalement pendant vos exercices de Kegel, et détendez vos fesses et l'estomac.

Signalez à votre médecin que vous pratiquez ces exercices, et demandez-lui si vous les faites de la bonne façon.

La rétroaction biologique

La rétroaction biologique est une thérapie utile pour les muscles du plancher pelvien, et elle s'utilise souvent conjointement avec les exercices de Kegel. Elle vous aide à mettre au point vos exercices afin que vous puissiez en tirer le plus grand parti. Administrée en milieu hospitalier pour consultation externe et en clinique, la rétroaction biologique est une technique qui nécessite le placement avec douceur d'électrodes dans le corps. Les électrodes transmettent des renseignements à un moniteur sur lequel vous pouvez suivre le fonctionnement des muscles du bassin.

La rééducation vésicale

Il s'agit d'une technique extrêmement utile qui peut vous aider à réguler la fréquence de vos déplacements aux toilettes. Elle s'utilise seule ou en association avec d'autres thérapies. Elle s'avère particulièrement utile dans le traitement de l'incontinence d'impériosité, de l'incontinence à l'effort et de l'incontinence mixte.

En fait, après avoir ressenti l'envie d'uriner, vous vous entraînez à attendre au moins 10 minutes avant d'aller aux toilettes. Avec le temps, vous pourrez progressivement augmenter ce délai de façon à uriner 1 fois toutes les 2 heures ou 4 heures.

La gestion des liquides et des aliments

Ce serait dans votre intérêt de diminuer votre apport en aliments et en boissons qui irritent la vessie. Vous pourriez, par exemple, commencer en limitant ou en éliminant la caféine, le soda, l'alcool, le chocolat, et les aliments acides comme les tomates ou le jus de tomate et les agrumes. Vous devriez éviter également les aliments et les boissons qui contiennent des édulcorants artificiels et vous abstenir de consommer des plats très épicés. En cas d'incontinence nocturne, renoncez à boire peu avant l'heure du coucher et vous pourriez résoudre, ou pour le moins réduire, votre problème d'incontinence.

La gestion alimentaire peut s'employer dans le cadre de la rééducation vésicale et d'autres techniques. Ne manquez pas de maintenir un apport adéquat en liquide - essayez de faire de l'eau votre boisson de prédilection.

La planification d'un horaire des toilettes

C'est une technique particulièrement utile si vous donnez des soins à une personne atteinte d'incontinence.

Vous devrez fixer le moment d'uriner à une heure précise plutôt que d'attendre que le besoin d'uriner se manifeste. En règle générale, l'horaire permet de planifier une vidange de la vessie toutes les 2 heures ou 4 heures. Pour commencer, certaines personnes pourraient se rendre aux toilettes toutes les heures, puis augmenter progressivement cet intervalle de temps jusqu'à ce qu'elles puissent patienter de 2 heures à 4 heures.




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2017 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens