Page d'accueil

Asthme

Situations particulières

Asthme chez les enfants (asthme infantile)

Asthme chez les nourrissons et les jeunes enfants : Les nourrissons et les jeunes enfants peuvent ne pas avoir la coordination nécessaire pour appuyer sur l'inhalateur tout en inspirant. Grâce à l'emploi d'un dispositif d'espacement (Aerochamber) et d'un masque facial (dispositif qui se fixe à l'inhalateur), une plus grande quantité de médicament pourra atteindre leurs poumons. Même ainsi, il arrive fréquemment que la quantité de médicament qui atteint les poumons des enfants âgés de moins de cinq ans soit moindre que chez les adultes. Pour compenser, il se peut qu'on prescrive à votre enfant une dose plus importante.

Asthme chez les enfants d'âge scolaire : Renseignez-vous également sur les règles de l'école par rapport aux médicaments (étant donné que bien des enfants asthmatiques doivent avoir avec eux leur médicament de secours). Avant la première journée d'école de votre enfant, vérifiez qu'il sait comment utiliser son médicament de secours. L'emploi d'un dispositif d'espacement (qui se fixe à l'inhalateur) peut permettre à une plus grande quantité de médicament d'atteindre les poumons de l'enfant. Essayez d'établir l'horaire d'administration des doses régulières des médicaments d'entretien pour qu'elles soient prises à la maison.

Asthme et effort physique (asthme d'effort)

Les gens atteints d'asthme d'effort ressentent des symptômes de cette maladie durant et après un effort physique. L'emploi d'un bronchodilatateur à action brève de 5 à 60 minutes avant l'effort peut contribuer à prévenir les symptômes d'asthme.

Asthme et grossesse

Si vous êtes enceinte ou prévoyez le devenir, parlez de votre traitement de l'asthme à votre médecin. Globalement, les risques associés à un asthme non maîtrisé pendant la grossesse sont généralement plus grands que les risques liés aux antiasthmatiques employés durant cette période. Il est important de comprendre le rôle de vos médicaments et comment les prendre.

Asthme chez les aînés

L’asthme ne touche pas uniquement les plus jeunes – il s’agit également d’une affection assez courante chez les aînés. Les aînés ayant de l’asthme courent un risque plus élevé de se faire hospitaliser ou de mourir du fait de leur asthme. L’asthme peut également être plus difficile à diagnostiquer chez les aînés car ils sont souvent affectés par d’autres conditions pouvant causer des symptômes similaires, par exemple les maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC) ou les cas d’insuffisance cardiaque. Les aînés peuvent également ne pas être conscients d’avoir de l’asthme et penser que leurs symptômes sont uniquement dus à leur âge. De plus, les symptômes de l’asthme peuvent différer chez les aînés. Pour certains d’entre eux, une toux nocturne peut être l’unique symptôme.

Il faut également porter une attention toute particulière au traitement de l’asthme chez les aînés car ils peuvent avoir des difficultés à se souvenir de prendre leurs médicaments ou d’utiliser leur inhalateur.

Si vous êtes un aîné et que vous avez de l’asthme, il est important de demander à votre médecin de vous donner un plan de traitement qui s’adapte à vos autres conditions médicales, de demander à votre pharmacien de vous apprendre à utiliser votre inhalateur et quels sont les moyens pour vous aider à vous rappeler de prendre vos médicaments.

Asthme et opérations chirurgicales

Les personnes ayant de l’asthme courent un plus grand risque de subir certaines complications lors d’une chirurgie. Par exemple une exacerbation de l’asthme pendant et après l’opération chirurgicale, un poumon collabé, une pneumonie ou un resserrement soudain des voies respiratoires dû au tuyau respiratoire placé pour l’opération. Ces complications ont plus de chances de se produire dans les cas de chirurgies de la poitrine ou de l’abdomen supérieur ou encore de chirurgies faites sous anesthésie générale.

Si vous devez subir une opération chirurgicale, assurez-vous que votre asthme soit bien maîtrisé avant votre opération. Vous devriez également passer un examen médical environ une semaine avant l’opération afin de connaître les risques de complications possibles et de vous assurer de la maîtrise de votre asthme. Certaines personnes ayant de l’asthme pourraient avoir besoin de prendre des bronchodilatateurs inhalés, des corticostéroïdes inhalés ou des stéroïdes par voie orale avant leur opération afin de contrôler leur asthme et de réduire le risque de complications.




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens