Page d'accueil
20 NOVEMBRE

Bulletin Santé

Prenez votre santé en main avec notre bulletin d'information. Demeurez informé et en bonne santé!

Abonnez-vous!

Vous pensez avoir attrapé la grippe?
Renseignez votre code postal pour trouver une clinique proche de chez vous:

Rhume et grippe

L'histoire des pandémies, les leçons apprises

L'inquiétude actuelle concernant le fait qu'une pandémie soit sur le point de se déclarer est à bien des égards justifiée, mais certains experts se demandent si la situation présente ne ressemble pas à « l'épidemie qui n'a pas eu lieu », en 1976.

À cette époque, l'inquiétude à propos d'une pandémie de grippe porcine, qui ne s'est finalement pas avérée, a conduit à un programme national de vaccination enchevêtré de complications, dont 30 décès.

Quelle comparaison établir avec la situation actuelle ?

En 1976, une faible épidémie de grippe s'est déclarée à Fort Dix, dans le New Jersey, et a provoqué la mort d'une personne et plusieurs hospitalisations. Les scientifiques avaient alors analysé la souche de la grippe et découvert qu'elle avait affecté les porcs. C'était une constatation importante, car elle prouvait aux chercheurs que la situation à laquelle ils faisaient face était entièrement différente de celle de « la grippe » ordinaire qui affecte les humains. Pour s'en protéger, il fallait mettre au point un nouveau vaccin.

La grippe aviaire (des oiseaux) d'Asie n'est pas non plus une forme connue des grippes qui affectent les humains.

Ce qui a forcé la sonnette d'alarme en 1976, c'est le fait qu'il existait des similarités entre la grippe de Fort Dix et la pandémie de 1918 qui avait fait des millions de morts. Ainsi, selon les projections, le temps était propice à une autre pandémie « prévisible ».

En réaction aux inquiétudes croissantes du public, le président des Etats-Unis, Gerald Ford, avait commandé l'établissement d'un programme national d'immunisation contre la grippe et des milliers d'Américains avaient été vaccinés. Apparemment, le vaccin aurait provoqué la maladie de Lou Gehrig chez 500 personnes. On pense aussi qu'il aurait causé 30 décès. Deux mois après le début du programme, la vaccination a été arrêtée.

À la fin de 1976, la grippe n'était pas pandémique; elle ne s'était pas propagée à l'extérieur de Fort Dix et n'était pas la virulente meurtrière que tout le monde craignait qu'elle devienne.

À l'heure actuelle, les experts disent aussi que le monde est sujet à une autre épidémie de grippe, et la grippe aviaire présente des mutations liées aux mutations de la souche de 1918. Alors que les actions et les réactions de 1976 ont eu certaines conséquences dévastatrices, les erreurs du passé nous ont appris des leçons profitables. Aujourd'hui, par exemple, la vaccination ne serait pas admnistrée à grande échelle avant que l'existence d'une véritable pandémie ne soit confirmée. De la même manière, n'importe quel programme de vaccin serait étroitement surveillé.

Le gouvernement canadien a aussi mis sur pied un vaste plan de lutte contre la pandémie d'influenza qu'on peut consulter sur le site Web de l'Agence de la santé publique du Canada au www.phac-aspc.gc.ca. Le plan comprend des activités de prévention, de surveillance, des programmes de vaccination et des activités d'intervention/mise en œuvre pour le contrôle de la pandémie. Il définit aussi les grandes lignes des différentes phases d'une pandémie, de même que les rôles et les responsabilités de chaque palier de gouvernement selon chacune des phases.

Même si les analyses rétrospectives donnent 20/20 et que la grippe porcine est désormais identifiée comme « l'épidémie qui n'a pas eu lieu », les experts continuent d'insister sur le fait que l'influenza constitue une menace réelle pour la santé publique et que des précautions doivent être prises.




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2017 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens