Page d'accueil

Alimentation et forme physique

La natation

Piquez une tête dans l'eau si vous cherchez des exercices utiles et agréables. Peut-être devriez-vous fixer votre choix sur la natation. Il est vrai qu'il est peu prestigieux de sauter dans une piscine et d'en parcourir la longueur, mais ça ne veut pas dire que ce choix soit pour les poules mouillées. En fait, la natation peut être une excellente façon d'améliorer votre niveau de forme physique et de réduire votre stress, que vous vous classiez parmi les débutants ou les grands adeptes de l'exercice.

Ne vous laissez pas mener en bateau par ceux qui soulignent que vous brûlerez moins de calories qu'au cours d'une séance d'entraînement sur le plancher des vaches. Tout comme les exercices qui ont lieu sur la terre ferme, la natation constitue un excellent exercice cardiovasculaire, car elle fortifie le cœur qui peut alors pomper le sang plus efficacement. Elle peut également aider à abaisser la pression artérielle et réduire le risque de maladie cardiaque. Et, contrairement à certains autres exercices aérobiques, la résistance naturellement offerte par l'eau permet de fortifier vos muscles tout en faisant travailler le cœur.

Les personnes qui ne peuvent tirer profit de ces bienfaits pour diverses raisons lorsqu'elles font de l'exercice sur le sol voudront peut-être envisager la natation comme alternative. La poussée naturelle de l'eau réduit le poids que vous portez pendant les exercices par un facteur d'environ 90 %, minimisant ainsi l'impact sur les articulations. Par conséquent, la natation représente une excellente option d'exercice pour les personnes qui font face à :

  • l'arthrite ou d'autres troubles articulaires ;
  • des problèmes de dos ;
  • une surcharge pondérale ou l'obésité ;
  • des muscles des jambes affaiblis ;
  • une convalescence après une intervention chirurgicale ou une blessure.

Mais la natation ne représente pas la meilleure option d'exercices pour tout le monde. Alors que la poussée de l'eau rend cet exercice idéal pour les personnes qui tentent de réduire la charge que portent leurs articulations, il ne peut pas vous aider à améliorer votre densité osseuse - qui freine le risque d'ostéoporose - et vous obtiendrez probablement de meilleurs résultats avec des exercices à faible impact en appui sur le sol. Et si vous essayez de perdre du poids, vous ne vous immergerez pas dans cette activité. Pourquoi ? L'eau éloigne la chaleur du corps, et maintient votre température corporelle plus basse - et votre métabolisme plus lent - que lorsque vous effectuez une séance d'entraînement sur le sol.

Lorsque vous aurez décidé de faire un plongeon, voici ce que vous devez savoir :

  • commencez lentement : comme pour tous les nouveaux exercices, commencez lentement et progressez graduellement jusqu'à une période de 30 minutes de nage sans interruption. De plus, comme pour tout nouveau programme d'exercices, consultez d'abord votre médecin ;
  • envisagez de prendre des leçons : s'il s'est écoulé un certain temps depuis vos dernières séances de natation, vous voudrez peut-être envisager de suivre des cours de natation pour apprendre de nouveaux styles de nage et d'autres exercices à pratiquer dans l'eau. Ne manquez pas de vous assurer que votre moniteur a reçu un entraînement pour le RCR et qu'il possède une qualification appropriée de maître nageur ;
  • reconnaissez vos limites : si vous décidez de nager en eau libre plutôt que dans une piscine, n'oubliez pas que les eaux froides et leurs courants peuvent vous fatiguer plus rapidement ;
  • utilisez un écran solaire : si vous nagez en plein air, n'oubliez pas que l'eau ne bloque pas les rayons nocifs du soleil. Appliquez un écran solaire à l'épreuve de l'eau avant de nager et assurez-vous d'en remettre après vous être séché.

Voici également quelques affections qui touchent tout particulièrement les nageurs :

  • l'oreille du nageur : il s'agit d'une infection de l'oreille externe et du canal auditif qui peut se produire lorsque de l'eau est emprisonnée à l'intérieur de l'oreille, ce qui change son taux d'acidité et favorise la croissance des bactéries. L'oreille peut alors causer des démangeaisons ou de la douleur et la peau de l'oreille externe peut apparaître rouge et écailleuse. Cette affection est traitée à l'aide de gouttes otiques médicamenteuses ; donc, si vous nagez fréquemment, vous désirerez peut-être parler à votre médecin ou à votre pharmacien pour obtenir une prescription avant que l'infection ne se produise pour pouvoir commencer le traitement dès les premiers symptômes. Négligée, l'oreille du nageur peut devenir extrêmement douloureuse ;
     
  • la démangeaison du nageur : cette éruption cutanée prurigineuse est provoquée par des parasites qui vivent dans certains lacs d'eau douce. Les parasites pénètrent dans les couches superficielles de la peau où ils y meurent, causant une irritation et une éruption cutanée rouge qui apparaît sur la peau exposée seulement. Une exposition répétée à ces parasites peut parfois provoquer l'apparition de vésicules. Les personnes qui nagent dans des lacs peuvent prévenir cette affection en évitant les zones marécageuses où on retrouve souvent des escargots et en rinçant et en séchant vigoureusement la peau exposée immédiatement après leur sortie de l'eau. Si vous contractez cette affection, l'emploi d'antihistaminiques par voie orale et de produits antiprurigineux comme la lotion calamine vous procurera du soulagement ;
     
  • l'épaule du nageur : il s'agit d'une inflammation de la coiffe des rotateurs qui peut rendre la natation difficile et diminuer l'amplitude des mouvements hors de l'eau. Par conséquent, les activités nécessitant l'élévation du bras peuvent devenir douloureuses. Vous pouvez prévenir l'apparition de l'épaule du nageur en faisant des exercices d'échauffement, en observant la période de récupération avant d'aller nager et en utilisant des techniques de nage appropriées. Si vous souffrez de l'épaule du nageur, cessez de nager et appliquez de la glace. Certains analgésiques disponibles sans ordonnance comme l'acide acétylsalicylique (AAS), l'ibuprofène ou l'acétaminophène pourraient vous aider. Certains cas nécessitent de la physiothérapie, des injections de corticostéroïdes et même une intervention chirurgicale.

Maintenant que vous connaissez tout ce que vous devez savoir sur la natation, vous pouvez faire le grand plongeon. Profitez bien de l'eau !




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens