Page d'accueil
21 NOVEMBRE

Bulletin Santé

Prenez votre santé en main avec notre bulletin d'information. Demeurez informé et en bonne santé!

Abonnez-vous!

Santé digestive

Qu'entend-on par diverticulose ?

La diverticulose est une affection extrêmement répandue et caractérisée par la présence de petites protubérances (des diverticules) sur la paroi du gros intestin (le côlon). Une diverticulose du côlon (la diverticulose de l'intestin grêle reste exceptionnelle) touche 50 % des personnes de plus de 50 ans en Amérique du Nord. Le plus souvent, les diverticules se produisent sur la partie inférieure du côlon connue sous le nom de sigmoïde. Ils peuvent toutefois aussi se former sur d'autres segments du côlon.

Qu'est-ce qui cause une diverticulose ?

On ne connaît pas la cause exacte d'une diverticulose. Sa fréquence augmente avec l'âge, et les membres d'une même famille y semblent plus susceptibles. On pense que cette affection est imputable au régime alimentaire nord-américain dont la teneur en fibres est faible. Elle est nettement moins fréquente dans les pays en développement où les produits alimentaires très raffinés ne sont pas disponibles. Quand le volume des matières fécales est insuffisant, le côlon est susceptible de développer de l'irritation et des spasmes. Or, quand certains segments du côlon entrent en spasme, les zones avoisinantes peuvent être soumises à de fortes pressions qui entraînent la formation de petites saillies par endroits. Avec le temps, ces saillies finissent par devenir de petites protubérances permanentes.

Puis-je prévenir une diverticulose ?

Peut-être. La meilleure mesure préventive semble consister en un bon régime alimentaire, riche en fibres. Le son, sous quelque forme que ce soit, certains légumes-racines et les fruits frais consommés quotidiennement fournissent d'excellentes fibres alimentaires. Le fait d'être actif physiquement et d'éviter la constipation peut aussi avoir des bienfaits. Par contre, on n'a jamais prouvé que l'hydrothérapie du côlon (une façon compliquée de désigner un lavement) pouvait prévenir une affection diverticulaire (ou quoi que ce soit d'autre, d'ailleurs !). En fait, les lavements peuvent être dangereux, en particulier si le côlon présente une anomalie. Par exemple, un lavement pourrait aggraver une perforation et mener à une intervention chirurgicale pour les personnes atteintes d'une diverticulose.

La différence entre la diverticulose et la diverticulite

Le terme diverticulose est simplement employé pour indiquer que des diverticules sont présents. Quand il y a une inflammation de l'un de ces diverticules, on parle de diverticulite. On ne sait pas très bien ce qui déclenche l'inflammation d'un diverticule ou d'un groupe de diverticules, mais il est étonnant que ce phénomène ne soit pas plus fréquent, car ces petites poches sont souvent remplies de selles dures, de bactéries, de graines, ou d'autres résidus alimentaires. Si ces diverticules deviennent irrités, une inflammation locale risque de se produire. Cette réponse peut entraîner des spasmes du côlon plus intenses, une enflure et une obstruction partielle du côlon, et même une franche perforation du diverticule accompagnée d'une fuite de fèces et de gaz dans la cavité abdominale. Des spécialistes estiment que la plupart des diverticulites résultent de la microperforation d'un diverticule qui pose un plus grand problème lorsque la fuite des selles mène à un abcès.

Une diverticulose peut-elle causer le cancer ?

Non. Une affection diverticulaire de l'intestin ne cause pas un cancer. Toutefois, les symptômes du cancer peuvent ressembler à ceux d'une diverticulose, et ces affections touchent les personnes du même groupe d'âge. Il est donc important de poser le bon diagnostic dès le départ et de le confirmer régulièrement pour éviter de commettre l'erreur de croire que les symptômes observés sont causés simplement par une autre crise de « la diverticulite habituelle » et non pas par l'évolution d'un cancer de l'intestin. Quand la colonoscopie ne permet pas de déterminer avec certitude si le segment diverticulaire est aussi atteint d'un cancer, il peut être préférable de l'exciser pour éliminer tout doute. La persistance de symptômes ou l'apparition de symptômes nouveaux ou différents doit être signalée au médecin. Un examen détaillé doit être pratiqué en cas de saignements rectaux, de perte de poids et de douleur chronique.

 
Dr Michael E. Pezim [traduction] 
en collaboration avec l'équipe clinique de MediResource



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2017 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens