Page d'accueil

Dépression

La dépression : de quoi s'agit-il?

Il est normal de se sentir déprimé ou « d'avoir le cafard » à certains moments de notre vie. La plupart du temps, ces périodes de tristesse prennent place à la suite d'événements marquants. Ces événements peuvent être sous forme de problèmes personnels ou de perte, tel que la mort d'un être cher. Les sentiments pénibles qui accompagnent ces périodes de tristesses ne sont généralement que passagers et devraient être perçus comme étant normaux et faisant partie intégrante de la vie.

Cependant, lorsque ces sentiments persistent et occasionnent une détresse importante ou une perturbation des activités quotidiennes, la dépression devrait être considérée comme un trouble médical nécessitant un traitement. La sévérité et la durée des symptômes sont les facteurs clés qui différentient la tristesse normale et le diagnostic d'une dépression clinique majeure.

Les causes de la dépression ne sont pas claires. Plusieurs facteurs semblent agir ensemble pour causer un trouble dépressif. Un mécanisme sous-jacent important pourrait être relié à des anomalies du système de transmission des messages dans le cerveau. Durant la dépression, les substances chimiques responsables de l'envoi des messages dans le cerveau (la dopamine, la sérotonine et la norépinephrine) sont présentes en quantité réduites, ce qui pourrait contribuer aux symptômes.

Il semblerait que des événements stressants et traumatiques peuvent aussi déclencher la dépression chez certains individus. Des antécédents familiaux ou des prédispositions génétiques peuvent jouer un rôle important. Parmi les autres facteurs de risques, on retrouve le fait d'être de sexe féminin et la perte d'un parent pendant l'enfance. La plupart des cliniciens sont donc d'accord sur le fait que la dépression soit causée par une combinaison complexe de facteurs biologiques, psychologiques, environnementaux et sociaux propres à chaque individu.

La dépression clinique est un trouble qui peut toucher n'importe qui, sans distinction d'âge, de race, de niveau social ou de sexe. On peut s'attendre à ce qu'environ 10 à 25 % des femmes et 5 à 12 % des hommes souffrent d'un trouble dépressif majeur à un certain moment de leur vie. Il est toujours indiqué de traiter la personne atteinte. Dans certains cas, la sévérité des symptômes peut nécessiter l'hospitalisation afin que les soins appropriés soient dispensés ou d'empêcher la personne de se porter atteinte à elle-même.

Malheureusement, il persiste un risque de mort par suicide de 15 % parmi les individus souffrant de formes de dépression plus graves. Malgré ces statistiques alarmantes, plus de 80 % des Canadiens souffrant de dépression ne reçoivent pas de traitement pour leur trouble potentiellement mortel, car ils pensent ne pas en avoir besoin.




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens

Sondage sur les troubles de l'alimentation

Votre avis nous intéresse!

Aidez–nous à améliorer ce site pour mieux répondre à vos besoins – répondez à notre court questionnaire sur les troubles de l'alimentation et le trouble de frénésie alimentaire.

Voulez–vous participer à ce sondage?

Oui, après ma visite   Non, merci