Page d'accueil

Vaccination des enfants

Vous et votre enfant – Composer avec l'anxiété liée à la vaccination

Vous et votre enfant - Composer avec l'anxiété liée à la vaccination

Il n'est pas rare que la vaccination cause de l'anxiété - tant chez le parent que chez l'enfant qui doit recevoir le vaccin.

Comme parent, vous savez d'expérience que lorsque vous laissez transparaître vos émotions, celles-ci peuvent influencer l'humeur et le comportement de votre enfant. Ainsi, lorsque vous vous fâchez, votre enfant réagit par la colère. Lorsqu'il est lui-même fâché, vous pouvez l'apaiser en gardant un ton calme. Et la liste d'exemples ne s'arrête pas là. Par conséquent, si vous manifestez de l'anxiété face à la vaccination, votre enfant risque également de se montrer inquiet.

Afin de réduire l'anxiété de votre enfant vis-à-vis de la vaccination, vous devriez commencer par maîtriser votre propre anxiété. Un bon moyen consiste à obtenir des renseignements factuels sur la vaccination auprès de sources fiables, comme la Société canadienne de pédiatrie,  Immunisation Canada et l'Agence de la santé publique du Canada. Si vous êtes mieux informé, vous pourrez distinguer les mythes de la réalité au sujet des vaccins. Vous pouvez également discuter avec votre professionnel de la santé de vos craintes à ce sujet. En dissipant les mythes qui causent votre anxiété, vous et, par le fait même, votre enfant devriez vous sentir plus à l'aise avec la vaccination.

Une fois que vous serez bien renseigné, les faits vous apparaîtront clairement : au cours des 50 dernières années, la vaccination a sauvé la vie de plus de bébés et d'enfants que toute autre découverte médicale. Avant l'arrivée de vaccins protecteurs, les maladies actuellement couvertes par les vaccins prévus au calendrier de vaccination de votre province ou territoire causaient énormément de souffrance et de nombreux décès chez les enfants. Le risque demeure présent, car les micro-organismes qui causent ces maladies n'ont pas disparu. Le fait que vous en entendiez peu parler aujourd'hui illustre à quel point les vaccins protègent efficacement les enfants au Canada.

En faisant votre recherche sur la vaccination, vous apprendrez aussi que vous devez respecter le calendrier de vaccination de votre enfant pour que celui-ci soit bien protégé. Pour que les vaccins fournissent une protection optimale, ils doivent être donnés selon le calendrier établi.

Vous êtes parvenu à maîtriser l'anxiété que vous ressentiez face à la vaccination en obtenant des renseignements factuels sur ce sujet. Vous êtes maintenant à l'aise à l'idée que votre enfant soit vacciné et vous êtes conscient de l'importance de respecter le calendrier de vaccination. Si vous n'éprouvez pas d'anxiété, est-ce que cela signifie pour autant que votre enfant ne sera pas inquiet au moment de recevoir un vaccin? Bien sûr que non! Après tout, c'est lui qui doit subir la piqûre… Et il va sans dire que la majorité des enfants détestent les piqûres! Que pouvez-vous faire? La réponse varie selon l'âge de l'enfant.

Quel que soit l'âge de l'enfant, il est important que vous soyez détendu pendant qu'il reçoit son vaccin. N'oubliez pas que vos émotions peuvent influencer celles de votre enfant, ainsi que son bien-être. Demandez au professionnel de la santé si vous devriez donner de l'acétaminophène à votre enfant pour réduire la douleur causée par le vaccin et, s'il y a lieu, quelle est la dose à administrer. S'il s'agit d'un bébé, il est préférable de le garder blotti dans vos bras pour qu'il se sente en sécurité. Si vous allaitez, essayez de lui donner le sein juste avant, pendant et après l'injection afin de le réconforter. Pendant qu'on lui administre le vaccin, essayez de le distraire en lui parlant d'une voix douce ou en utilisant son jouet préféré.

Avec les enfants plus âgés, vous pouvez employer des tactiques similaires, comme la distraction et le réconfort. N'oubliez pas que très tôt, les enfants peuvent comprendre presque tout ce que vous leur dites si vous employez un langage simple et clair. Tâchez d'être honnête et dites à votre enfant qu'il aura peut-être un peu mal. Expliquez-lui en des termes simples les bienfaits du vaccin. Dites-lui que le vaccin le rendra plus fort et qu'il empêchera les vilains microbes de le rendre malade. Félicitez-le et récompensez-le de son bon comportement dans le cabinet du professionnel de la santé. Ensuite, emmenez-le dans un endroit spécial où il pourra s'amuser afin qu'il garde un souvenir agréable de la vaccination.

Réduisez votre anxiété en vous renseignant sur la vaccination. Faites preuve de créativité. Personne ne connaît mieux votre enfant que vous. Par conséquent, vous pouvez diminuer son anxiété en élaborant un plan qui lui convient.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens

Sondage sur les troubles de l'alimentation

Votre avis nous intéresse!

Aidez–nous à améliorer ce site pour mieux répondre à vos besoins – répondez à notre court questionnaire sur les troubles de l'alimentation et le trouble de frénésie alimentaire.

Voulez–vous participer à ce sondage?

Oui, après ma visite   Non, merci