Page d'accueil

Maladies rénales

Compléments alimentaires

Les aides à la croissance osseuse

Les aides à la croissance osseuse

Notre organisme a besoin de vitamine D pour absorber le calcium, premier élément de base de la croissance osseuse. La vitamine D augmente jusqu'à 80 % la capacité de l'organisme à absorber le calcium. Elle prend toute son importance au fur et à mesure que nous prenons de l'âge et que notre organisme absorbe alors moins bien le calcium. Ensemble, le calcium et la vitamine D peuvent prévenir l'ostéoporose, une maladie où les os deviennent fins et cassants au point de se briser facilement.

On appelle souvent la vitamine D « la vitamine du soleil » car notre organisme peut en fait la fabriquer lui-même lorsqu'il est exposé au soleil. L'été, il suffit d'exposer nos bras, notre visage et nos mains au soleil pendant  5 à 30 minutes par jour, 2 à 3 fois par semaine, pour permettre à l'organisme de fabriquer une quantité suffisante de vitamine D pour répondre à ses propres besoins.

Malheureusement, le soleil n'est peut-être pas le moyen le plus sûr et le plus fiable pour avoir un apport en vitamine D suffisant. Le recours à des écrans solaires pour prévenir le cancer de la peau bloque les rayons nécessaires à la production de la vitamine D. Les personnes au teint foncé absorbent moins les rayons du soleil que les personnes au teint clair, et elles risquent donc de présenter des carences en vitamine D. De plus, de nombreuses personnes, en particulier les personnes âgées, courent aussi le  risque de carence dans la mesure où elles passent plus de temps à l'intérieur. Enfin, les longs hivers canadiens, froids et sans luminosité, entraînent l'interruption de la production de vitamine D par la peau du début octobre à la fin mars, chaque année.

Alors, comment avoir un apport suffisant en vitamine D – et à combien s'élève cet apport? Les nourrissons de moins de 1 an devraient en recevoir 400 UI (unités internationales) par jour. Les enfants de plus de 1 an et les adultes de moins de 70 ans (qui ne font pas d'ostéoporose) ont besoin de 600 à 1000 UI de vitamine D par jour. On recommande aux adultes âgés de plus de 70 ans un apport d'au moins 800 UI par jour. Certains médecins préconisent un apport allant jusqu'à 2 000 UI par jour pour certaines personnes.

Au Canada, un verre de lait (250 mL) est enrichi en vitamine D à hauteur de 100 UI, ce qui en fait une bonne source de ce nutriment. De petites quantités de vitamine D sont présentes dans la margarine, les œufs, le foie de volaille, le saumon, les sardines, le hareng, le maquereau, l'espadon et l'huile de foie de poisson. Cependant, notre seule alimentation ne nous garantit pas facilement un apport en vitamine D suffisant et vous pouvez donc choisir de prendre un complément. N'oubliez pas que la plupart des multivitamines contiennent 400 UI de vitamine D, ce qui suffit à la plupart des personnes. Ne cédez pas à la tentation de prendre des doses plus élevées – prendre trop de vitamine D peut entraîner la perte de calcium au niveau osseux, un taux sanguin de calcium trop élevé ou encore des problèmes rénaux.

Il est particulièrement important que les bébés et les enfants aient un apport en vitamine D suffisant. Les enfants qui présentent des carences en vitamine D peuvent souffrir de rachitisme, une maladie qui affecte le développement osseux. Les laits maternisés pour nourrissons sont déjà enrichis en vitamine D, et les bébés nourris au biberon n'ont donc pas besoin de compléments. Les bébés nourris au sein, en revanche, peuvent avoir besoin d'un complément de vitamine D car le lait maternel est généralement pauvre en vitamine D. Le lait maternel reste la meilleure alimentation pour les bébés mais, si vous allaitez, consultez votre médecin pour savoir si votre bébé a besoin d'un complément en vitamine D.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2017 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens