Page d'accueil

Vessie hyperactive

Infections du tractus urinaire

(Infection de la vessie, Cystite, Urétrite, Infection urinaire)

Description

Le tractus urinaire comprend les reins, la vessie, les uretères et l'urètre. Les infections du tractus urinaire (ITU) sont beaucoup plus courantes chez les femmes que chez les hommes. Les infections du tractus urinaire portent un nom différent selon la partie concernée.

  • l'infection de la vessie s'appelle cystite
  • l'infection de l'urètre s'appelle urétrite
  • l'infection du rein s'appelle pyélonéphrite

Chez les nouveau-nés, les ITU sont plus fréquentes chez les garçons, mais après l'âge d'un an, elles sont dix fois plus susceptibles de survenir chez les filles. Le taux d'infection est plus élevé chez les femmes de 16 à 35 ans ayant une activité sexuelle, que chez les hommes.

Entre 50 % et 60 % des femmes en Amérique du Nord ont eu au moins une ITU. Chez les personnes âgées, la différence entre les taux d'infection d'un sexe à l'autre diminue, cependant, le taux d'infection chez les personnes âgées qui habitent chez elles, dans des maisons de soins ou des hôpitaux reste élevé.

Idées reçues sur l'incontinence
Que savez-vous vraiment de l'incontinence?

 1   2   3   4   5  



VRAI      FAUX

Résultats

Votre score: /5


Décernez le vrai du faux en lisant l'article

5 mythes sur l'incontinence


Et aussi:

Solutions pour hommes

Solutions pour femmes


Outil santé:

Évaluation de l'incontinence urinaire


Apprenez-en plus sur l'incontinence en parcourant notre canal santé sur l'incontinence urinaire


< Recommencer

sponsored by  

Causes

Les femmes sont beaucoup plus susceptibles de présenter une ITU que les hommes. Cela s'explique par le fait que la femme a un urètre (tube transportant l'urine à l'extérieur de la vessie) plus court et qu'il est situé plus près du rectum. Les bactéries ont ainsi plus facilement accès au tractus urinaire des femmes. Après avoir uriné, le fait de s'essuyer de l'arrière vers l'avant peut mettre les bactéries de la région rectale en contact avec l'urètre, ce qui peut provoquer une ITU. Les rapports sexuels augmentent le risque d'ITU puisqu'ils poussent les bactéries vers le haut, les approchant ainsi de la vessie. De plus, l'utilisation d'un diaphragme et de spermicides peut également accroître les risques d'ITU en affectant les bactéries qui se trouvent naturellement autour de l'urètre, ce qui augmente le risque d'infection. Les femmes enceintes ou atteintes de diabète présentent un taux plus élevé d'ITU lorsqu'on les compare avec celles non enceintes et non atteintes de diabète.

En plus des infections de la vessie, les hommes peuvent souffrir d'une infection de la prostate (prostatite). En fait, les bactéries de la prostate peuvent provoquer des infections récurrentes du tractus urinaire chez les hommes. Chez le nouveau-né et l'enfant, les ITU peuvent être associées à un rétrécissement du tractus urinaire ou à un trouble qui entraîne le refoulement de l'urine dans les reins.

Chez les personnes âgées, les ITU s'expliquent souvent par des difficultés à vider entièrement la vessie ou par la présence d'une incontinence fécale. Les troubles qui empêchent de vider complètement la vessie sont notamment les blocages du tractus urinaire, les calculs rénaux, divers troubles neurologiques (par exemple un accident vasculaire ou une lésion de la moelle épinière), certains médicaments et le fait de porter un cathéter, comme dans le cas des patients hospitalisés.

Dans de très rares cas, les ITU peuvent être provoquées par des bactéries qui se sont disséminées à partir d'une infection ailleurs dans l'organisme.





Symptômes et Complications

Les symptômes courants des ITU sont les suivants :

  • une douleur ou une sensation de brûlure au moment d'uriner;
  • un désir fréquent d'uriner, souvent de façon urgente et immédiate;
  • des écoulements inhabituels de l'urètre;
  • une urine d'apparence trouble ou à l'odeur fétide;
  • une pression dans la partie inférieure du bassin;
  • de la fièvre accompagnée ou non de frissons;
  • une incontinence nocturne chez une personne qui ne mouille normalement pas son lit;
  • des nausées et des vomissements.

Les infections de la vessie (cystites) entraînent souvent la coloration sombre de l'urine et lui donnent un aspect trouble. En plus des symptômes ci-dessus, la prostatite bactérienne (infection de la prostate chez l'homme) peut entraîner une fièvre, des frissons, des douleurs lombaires et un inconfort ou des douleurs dans la région de l'anus ou du périnée. Dans certains cas, une infection du rein (pyélonéphrite) peut suivre de quelques jours une infection de la vessie et provoquer des douleurs à l'abdomen ou aux flancs, des nausées, des vomissements, de la fièvre et des frissons.

Chez le nouveau-né ou l'enfant, les ITU peuvent provoquer divers symptômes comme des vomissements ou de la fièvre et prévenir un gain de poids normal.

Les personnes âgées ne présentent pas nécessairement les symptômes courants des ITU. Elles souffrent souvent de symptômes gastro-intestinaux, notamment une modification des habitudes alimentaires, ou des signes psychologiques, comme un état de confusion. Les personnes ayant un cathéter ou souffrant de troubles neurologiques ne se plaignent parfois que de douleurs dans les côtés et de fièvre.

Parfois, de grandes quantités de bactéries sont présentes dans l'urine sans entraîner de symptômes évidents d'ITU. Ce trouble, appelé bactériurie asymptomatique, est fréquent chez les personnes âgées. Les femmes enceintes et les patients ayant reçu une greffe rénale sont également sujets à ce type d'infection.

L a bactériurie symptomatique est le trouble contraire. Le patient présente des symptômes d'ITU, mais les concentrations bactériennes dans l'urine sont faibles. Même s'il y a peu de bactéries présentes, une ITU peut quand même être diagnostiquée.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens