Page d'accueil

Ménopause

Ménopause

(Changement de vie, Climatère)

Description

La ménopause est la période qui marque l'interruption des menstruations de la femme et la fin de la libération des œufs par les ovaires. On considère qu'une femme est ménopausée lorsqu'une année s'est écoulée sans menstruations. Le moment exact de la dernière menstruation d'une femme ne peut donc être précisé qu'en revenant sur les faits passés.

Bien que la ménopause survienne vers 50 ans pour la plupart des femmes, la ménopause normale peut tout aussi bien survenir entre 40 et 60 ans. Les dernières règles sont habituellement plus irrégulières et l'écoulement sanguin est plus faible. Par ailleurs, les règles de certaines femmes ne changent pas du tout.

En plus de la ménopause normale ou naturelle, il existe également la ménopause prématurée. La ménopause prématurée se produit avant l'âge de 40 ans et elle peut être causée par divers facteurs, comme l'ablation des ovaires, certaines affections auto-immunes, des facteurs endocriniens ou un traitement contre le cancer. Certaines interventions médicales, comme une hystérectomie (l'ablation de l'utérus), peuvent également provoquer l'arrêt des menstruations. Si les ovaires sont aussi enlevés, la production des hormones œstrogènes et progestérones cesse, et les symptômes de la ménopause se déclenchent.

Causes

La ménopause est une phase normale du processus de vieillissement. La folliculostimuline (HFS) et la lutéinostimuline (LH) sont toutes deux sécrétées par l'hypophyse et c'est l'un des phénomènes caractéristiques d'un cycle menstruel normal. Elles incitent l'ovaire à produire de l'œstrogène et de la progestérone et à libérer un œuf. Au fur et à mesure qu'une femme avance en âge, ses ovaires ne répondent plus comme auparavant à l'action de la folliculostimuline (HFS) ni de la lutéinostimuline (LH). Avec le temps, la production des hormones œstrogènes et progestérone baisse et l'organisme féminin cesse de libérer des œufs.

La cause de la ménopause prématurée peut être génétique ou provoquée par des affections auto-immunes. Ces affections produisent des anticorps qui peuvent endommager les ovaires. L'ablation chirurgicale des ovaires provoque une ménopause artificielle tout comme le traitement d'un cancer au bassin par la chimiothérapie et la radiothérapie.





Symptômes et Complications

Avant que ses règles ne cessent complètement, une femme peut ressentir une variété de symptômes désagréables, comme des bouffées de chaleur, de l'irritabilité, des sueurs nocturnes, une diminution du contrôle de la vessie, des infections vésicales, une sécheresse vaginale et de la douleur pendant les relations sexuelles. Ces symptômes peut aussi continuer après la ménopause.

Environ 75 % des femmes ont des bouffées de chaleur. Pendant une bouffée de chaleur, la tête et le cou deviennent rouges et chauds et une transpiration abondante se produit. Une bouffée de chaleur dure de 30 secondes à 5 minutes et peut être suivie par un frisson. Elles peuvent commencer à se manifester 2 ans avant la ménopause puis empirer pendant les 2 années qui suivent la ménopause et s'atténuer progressivement au cours d'un intervalle de 6 ans. Environ 60 % des femmes ressentent des bouffées de chaleur pendant un peu moins de 7 ans et jusqu'à 15 % d'entre elles les subissent pendant 15 ans ou plus longtemps.

La fluctuation des taux d'hormones peut également amener une femme à se sentir irritable, fatiguée et nerveuse. Elle peut aussi avoir des troubles du sommeil, des maux de tête, des étourdissements ou des battements de cœur rapides ou irréguliers. Un manque d'œstrogène rend la peau du vagin plus mince, ce qui provoque une sécheresse, des démangeaisons ou des sensations de brûlure vaginale. Le manque d'œstrogène peut également causer de la douleur au cours des relations sexuelles. Certaines femmes peuvent voir leur contrôle vésical s'amoindrir et, à l'occasion, éprouver une sensation d'endolorissement musculaire et articulaire.

Les femmes postménopausées sont plus susceptibles de faire de l'ostéoporose, phénomène caractérisé par un amincissement des os. Les femmes atteintes d'ostéoporose peuvent se casser facilement les hanches et les vertèbres. Certaines femmes plus âgées peuvent se casser un os même sans faire de chute. Pendant les 5 premières années de la ménopause, une femme perd de 3 % à 5 % de sa masse osseuse par an. Les 5 années suivantes, elle perd de 1 % à 2 % de sa masse osseuse chaque année. Le tabagisme, une consommation abusive d'alcool, le manque d'exercice, et un apport insuffisant en calcium par le régime alimentaire, constituent des facteurs de risque accru de perte osseuse féminine.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2017 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens