Page d'accueil

Fibrillation auriculaire

Pourquoi devrais-je me préoccuper de la fibrillation auriculaire?

La fibrillation auriculaire (aussi désignée FA ou FibA) est le type le plus courant d'arythmie (des battements de cœur irréguliers ou un rythme cardiaque anormal). Elle se manifeste le plus souvent par des palpitations (des battements de cœur rapides et irréguliers, évoquant généralement des coups de poing rapides dans la poitrine). Un traitement vous permet de mener une vie active et saine. Vous pourriez toutefois observer la survenue de complications inquiétantes liées à la FA, surtout si elle n'est ni prise en charge ni traitée convenablement.

La fibrillation auriculaire accroît votre risque d'accident vasculaire cérébral, d'insuffisance cardiaque et d'hospitalisation. Apprenez-en davantage sur ces complications dans la section intitulée : « Quels sont les dangers de la fibrillation auriculaire pour moi? ». En cherchant le bon côté de cette situation, on s'aperçoit qu'il existe de nombreuses méthodes efficaces de prendre en charge la fibrillation auriculaire. Votre médecin peut discuter de la fibrillation auriculaire avec vous et vous donner des éclaircissements sur ce qui pourrait vous préoccuper. Si vous avez des questions sur la fibrillation auriculaire, ou si vous voulez savoir si vous courez le risque de souffrir de fibrillation auriculaire, parlez à votre médecin.

La FA augmente votre risque d'accident vasculaire cérébral. Dans la fibrillation auriculaire, les signaux électriques qui traversent les oreillettes (les cavités supérieures du cœur) sont si rapides et désordonnés qu'ils ne permettent pas de pomper efficacement le sang vers les ventricules (les cavités inférieures du cœur). Par conséquent, le sang s'accumule dans le cœur (dans les oreillettes) et des caillots de sang peuvent se former dans ces cavités. Ces caillots peuvent ensuite migrer vers le cerveau ou d'autres parties du corps. Un accident vasculaire cérébral survient quand un caillot empêche le sang d'atteindre le cerveau. Les caillots de sang peuvent aussi se déplacer vers d'autres parties du corps et causer un endommagement. Apprenez-en davantage sur le cœur et la fibrillation auriculaire dans la section intitulée : «  Qu'est-ce que la fibrillation auriculaire? »

La fibrillation auriculaire est à l'origine d'environ 15 % de tous les accidents vasculaires cérébraux. Ces statistiques s'élèvent jusqu'à 30 % parmi les personnes de plus de 60 ans. Le risque d'accident vasculaire cérébral varie selon les circonstances, mais la probabilité d'un accident vasculaire cérébral causé par un caillot de sang est 3 à 5 fois plus forte pour les personnes atteintes de fibrillation auriculaire.

Pour déterminer votre risque d'accident vasculaire cérébral, utilisez notre outil Évaluation du risque d'accident vasculaire cérébral en cas de fibrillation auriculaire.

Étant donné que la FA peut causer des dommages tardifs au cœur, l'insuffisance cardiaque est l'une de ses complications inquiétantes. Une fréquence cardiaque rebelle et irrégulière qui se prolonge (des semaines ou des mois) peut endommager le muscle cardiaque. Un cœur endommagé ne peut pomper le sang efficacement dans tout le corps et une insuffisance cardiaque s'installe.

La fibrillation auriculaire accroît aussi votre risque d'hospitalisation. Parmi les personnes atteintes de FA, on estime que 30 % des hommes et 50 % des femmes doivent se rendre à l'hôpital à un moment donné en raison des symptômes. Les admissions à l'hôpital peuvent perturber votre vie, et elles sont très pénibles tant sur le plan physique que psychologique pour vous et les membres de votre famille.

Malgré ces complications, vous pouvez prendre en charge efficacement la fibrillation auriculaire afin de diminuer votre risque de complications. Apprenez-en davantage sur les méthodes de traitement de la fibrillation auriculaire dans la section intitulée : « Le traitement de la fibrillation auriculaire ».

Affichage de 3 sur 6 articles


Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens